Le notaire et la famille : une relation de confiance

Depuis des lustres, les notaires sont les partenaires privilégiés de la famille. Présent dans tous les grands moments de la vie de famille, le notaire est le garant de plusieurs actes importants. Officier d’É  tat incontournable en droit des affaires, le notaire est présent également lorsqu’il s’agit de rédiger les actes de garanties. En tout état de cause, s’occupant des questions patrimoniales, le notaire est devenu, au fil du temps, un interlocuteur privilégié pour les foyers.

Le droit patrimonial : la chose du notaire

Lorsque l’on parle de patrimoine, on fait allusion, sans aucun doute, aux biens dont dispose une personne pendant qu’elle est encore vivante. Lorsque cette dernière vient à décéder, les biens doivent êtrerités. Tout au long de ce processus, le notaire est bien présent. Mais, sa présence ne se  limite pas uniquement aux questions de succession.

En effet, le notaire est présent dans tous les grands moments de la vie d’un homme. Que cela soit pour un acte de mariage, pour la rédaction d’un PAC ou pour la mise en place d’une rente viagère, le notaire est présent. La présence du  notaire conseil  est renforcée dans la famille, d’autant qu’il s’occupe des questions de divorce, de donations entre époux et aussi du changement de régime matrimonial. C’est aussi le seul qui est revêtu de l’autorité légale pour recevoir les testaments et les conserver et régler les questions liées aux successions.

Les obligations du notaire vis-à-vis de la famille

Vis-à-vis de la famille, le notaire a des obligations aussi importantes les unes que les autres. En tant que garant des actes liés à la famille, l’office du notaire revêt une importance, telle que ce dernier a une obligation de conseil envers les membres de la famille qui se sont adressés à lui.

Notamment, lorsqu’il s’agit des questions liées au mariage, le notaire a l’obligation de présenter aux futurs époux, les options qui s’offrent à eux en ce qui concerne le régime matrimonial, afin que ces derniers puissent faire un choix efficient. En cas de changement de régime matrimonial lorsqu’il s’agit d’un couple déjà marié, le notaire a toujours cette même obligation de conseils et d’information.

Pour les questions de succession et de réception d’actes ou d’aide à l’établissement des actes testamentaires, le notaire a, là encore, l’obligation d’expliquer correctement tous les actes qu’il sera amené pour mener à bien sa mission. Ainsi, en cas de décès d’un membre d’une famille, le notaire doit être présent aux côtés de la succession jusqu’à la liquidation de cette dernière.

Toujours pour préserver les acquis de la famille au sein de la société, les notaires ont aussi l’obligation de rechercher, en cas de décès, en dehors de famille, les autres membres qui seront éligibles à la succession.